Arès 

Arès est le Dieu de la Guerre, de la Brutalité et de la Destruction. Il est le fils de Zeus, le dieu des Dieux et de Héra.

Arès

Il partage ses fonctions avec sa sœur la déesse Athéna, bien plus stratège que lui. Il combat à de nombreuses reprises contre elle et Héraclès qui incarne la force.

Il est représenté avec ses attributs, vêtu d’une armure d’airain, et la tête recouverte d’un casque rutilant. Il porte une épée ou un glaive et se protège avec un bouclier. Sa volonté est telle qu’il peut combattre à pied, massacrant tout sur son passage. Il n’est pourtant pas rare de le voir sur un char tiré par deux magnifiques étalons. Il combat aux côtés des Amazones qu’il aide à conquérir des territoires et qui le remercient en bâtissant de multiples temples en son honneur.

Insatiable, il ne recule devant rien, et part au combat sans procéder à un quelconque jugement ou justice. Il doit simplement se battre et tout détruire sur son passage. Il vit dans le sang et la fureur et ne se laisse jamais amadouer, excepté un temps par Aphrodite.

Elle est mariée à Héphaistos, et les deux amants qui se font prendre dans le filet magique, après qu’Hélios ai révélé leur relation, seront exposés ridiculement aux autres Dieux, devenant la risée de l’Olympe.

Aphrodite lui donnera deux enfants, les jumeaux Deimos, qui signifie Terreur et Phobos, l’épouvante. Il les entrainera à sa suite sur toutes ses exactions.

Ensemble ils livrent des batailles sans merci et particulièrement sanglantes d’où Arès rentre toujours vainqueur. Les accompagnent également dans leurs méfaits Enyo la déesse de la guerre, Eris, qui représente la discorde et les divinités qui châtient de mort violente, les Kerès.

Insupportable il est souvent condamné par Zeus pour ses querelles, ses conflits, et sa détermination à tuer.

Durant la guerre de Troie, il combat au côté des Troyens, trahissant ainsi sa mère et sa sœur auxquelles il avait promis de rallier les rangs grecs. Athéna s’élèvera contre lui et le repoussera. Ils en viennent aux armes et Arès projette son glaive sur elle, qui réussit à le contrer grâce à son bouclier magique. Elle le blesse ensuite à la tête, jusqu’à se qu’il se rende vaincu et finisse par se plaindre des agissements d’Athéna auprès de Zeus. Il en sera ainsi ridiculisé !

D’autres blessures l’affaibliront et le décrédibiliseront. Ainsi les géants Otos et Ephyaltès l’emprisonne, enchainé, durant 13 mois dans un pot de bronze, alors qu’ils sont mandatés par Poséidon pour anéantir les Dieux de l’Olympe.

Hermès le délivre et il fuit se cacher à Naxos.

Il mène toutefois quelques exploits, libérant Thanatos des griffes de Sisyphe, et tuant lui-même le fils de Poséidon, Halirrhotios, parce qu’il a violé sa propre fille Alcipe. Acquitté par les Zeus pour ce meurtre il devra en échange se soumettre durant sept années.

Copyright Dictionnaire mythologie © Toute reproduction même partielle est strictement interdite
Inventeurs - Explorateurs - Horoscope