Aphrodite 

Aphrodite est la déesse de l’Amour, de la Beauté, de la Sexualité, de la Procréation. Elle siège auprès de Zeus sur le mont Olympe.

Aphrodite

Elle est née de l’écume des flots, (aphros signifiant écume) après qu’Ouranos, personnifiant le ciel, ai été mutilé et châtré par Cronos, l’impitoyable. Ses organes génitaux jetés dans la mer donnèrent avec elle naissance à la belle Aphrodite. Elle émergea donc entièrement nue puis chevaucha une conque qui navigua vers les côtes de Cythère avant de se rendre dans le Péloponnèse.

Elle prend domicile dans l’ile de Chypre, à Paphos qui devient son lieu de culte tandis que les filles de Thémis parent sa nudité et la parent de ses attributs. Ils sont notamment le myrte, la rose, la pomme, le bélier, la colombe, le cygne. Ainsi affublée, parfumée du parfum des fleurs, elle incarne la totale féminité et c’est ainsi qu’elle apparait aux autres.

Magnifiquement imposante, avec son teint laiteux, ses cheveux d’or, ses yeux aussi brillants que des étoiles, elle séduit ceux à qui elle se présente. Elle porte une ceinture magique qui ravive la flamme des hommes volages. Elle épouse Héphaïstos, le Dieu du Feu et de la Métallurgie.

Amoureuse et grande prêtresse de l’amour céleste, mais aussi physique, elle le trompe avec des mortels et d’autres dieux, dont Arès, le valeureux Dieu de la Guerre. De leur union naitront l’Harmonie, Déimos, et Phobos. Son époux la confond en la prenant avec son amant dans un filet sous les yeux hilares d’Hélios, instigateur de cet épisode, Hermès, Zeus et tous les dieux de l’Olympe. Beaucoup d’entre eux sont pourtant ses amants et elle leur donne des enfants. Hermaphrodite avec Hermès, Priape et Hyménaios avec Dionysos, Rhodos avec Poséidon, grâce auquel elle sera libérée.

De ses liaisons avec les humains naitront d’autres enfants.

Elle aimera éperdument Adonis, qu’elle se disputera avec Perséphone.

Après son humiliation, prise au piège de ses amours tumultueux, après avoir jeté un sort à Hélios, elle s’exile et se cache à Rhodès. Elle sera à la fois la protectrice du mariage et l’instigatrice des amours des jeunes filles et des courtisanes. Aucun mâle ne lui résiste, elle suscite le désir et accumule les liaisons, sensuelle et tentatrice. Elle inspire de l’amour aux Dieux et aux mortels et il se raconte qu’elle fut la cause de la guerre de Troie.

Elle y fut blessée en secourant son fils chéri Enée, Zeus la rappelle à l’ordre et lui intime de se concentrer sur les questions de l’amour et non pas sur les travaux de la guerre. Elle est pourtant parfois représentée en guerrière. Elle est également la déesse de la procréation issue de l’amour bienheureux, comme le prouve sa nombreuse progéniture. Les femmes font souvent les frais de sa puissance. Elle métamorphose Smyrna, qui s’est vantée d’être plus belle qu’elle, en un arbre à encens.

Elle change en statue de pierre Anaxarète qui est restée insensible à l’amour pour Iphis, suggéré par Aphrodite. Elle condamne Eos à de futiles et incessants amours avec de jeunes mortels après l’avoir surpris dans la couche d’Arès. Des statues et des temples furent érigés à sa gloire en Grèce. Pour les Romains elle fut Vénus sortant des eaux.

Copyright Dictionnaire mythologie © Toute reproduction même partielle est strictement interdite
Inventeurs - Explorateurs - Horoscope